more from
Grosse Boîte

Panache

by PANACHE

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Téléchargement de 13 chansons dans le format de votre choix.

    Merci ❤
    Purchasable with gift card

      $9 CAD

    You own this

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Panache - Édition régulière comprend le téléchargement gratuit de l'album digital. Veuillez allouer 3 jours ouvrables pour que la version physique vous soit postée.

    Includes unlimited streaming of Panache via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    Purchasable with gift card

      $14 CAD

    You own this  

     

1.
Jette les corps par-dessus bord Dans la fosse Empilés Comme tes remords Et tes fausses idées discutées Autour d'un café renversé De toute manière bien trop fort Avec tes papilles saturées Le récepteur et l'émetteur Le téléphone et tes clients que tu abandonnes Sans remords pour personne Les remords le matin C'est bien trop c'est certain Que l'air serait bien trop lourd Autour de la machine à café au bureau Et d'ailleurs, de toutes façon Catherine vient tout juste d'arriver Laisse les corps accoudés au bar Les yeux qui roulent, la bière qui coule Un verre mal déposé Mille morceaux sur le plancher de danse Qu'on piétine ensemble mais À quoi tu penses? À quoi tu pensais quand Tu t'es retrouvé entre deux jambes blanches Dans une chambre noire et noire encore Les remords du matin que tu connais trop bien Tu les connais trop bien Quand tu lui sers le café Et le cellulaire t'explose la tête À l'autre bout on te demande Où t'as bien pu dormir la nuit dernière
2.
Encore deux ou trois verres Et je serai prêt Pour donner ce concert Et croire que je vous plais Je porte un chandail vert Et un jeans troué Une dernière cigarette Refaire ma toilette Et quand je chante tu sais que je chante pour moi Tu es un caniche et moi un bouvier bernois C’était comment hier? Je ne m'en souviens pas Il y avait ce concert Et trop de vodka Où est passé mon chandail vert Et mon jeans troué? Une autre cigarette Retour aux toilettes Et quand je chante tu sais que je chante pour moi Tu es un caniche et moi un bouvier bernois Et quand je jappe tu sais que je jappe pour toi Tu es un caniche et moi un bouvier bernois
3.
Restons calme et n'ayons l'air de rien Tout sera réglé avant demain Ce désir-là qui m'arrache la tête Et les peut-être, peut-être, peut-être Oui et non, je veux connaître Le Rubicon et la conquête Quand ma main sur son genou, le genou de Claire Pure et parfaite, pieds nus dans l'herbe Elle ne sait pas que toujours j'observe Et que je pense, je pense, Je pense trop, à l'abri des bouleaux Et tout serait si beau, tout serait si beau Si je trouvais comment m'y prendre Pour la toucher sans la surprendre Magnétique toujours je reviens Mais encore une fois je retiens ma main Mais toujours je reviens Si ma main Me mène à mes fins Ma main sur son genou Et puis enfin, c'est tout, la fin de la faim Et tout ça avant demain Car je dois promener le chien Restons calme et n'ayons l'air de rien Tout sera réglé avant demain Ce désir qui me déchire la panse Quand j'y pense, je pense Je pense que je serais immense Si je trouvais comment m'y prendre La toucher sans la surprendre
4.
Non ce n'est pas moi, c'est toi Non tu n'as rien vu à Hiroshima Notre amour à la bombe s'autodétruira Non tu n'as rien vu à Hiroshima Moi j'ai tout vu là-bas et tu n'y étais pas Te punir, te tondre, brûler tes cheveux de soie Sur la place publique la haine des passants Sera pire qu'une bombe A Et non tu n'as rien vu à Hiroshima Moi j'ai tout vu là-bas et tu n'y étais pas Et tu me caches sûrement quelque chose Non! Non! Non! Non! Non!
5.
01:57
J'ai mis ma tuque sur ma tête Mes verres fumés et mes chaussettes J'ai de la chance, des bottes et une bonne une police d'assurance J'ai l'air d'un bouclier antimissile vu de profil Je file par la porte de derrière et je m'élance sur la rivière Je traverserai en quelques pas si on ne m'arrête pas Je n'regarde pas le soleil en face Je marche en ligne droite sur la glace Le doigt dans l'œil Les mains sur les oreilles J'ai vu mon reflet dans la glace Et j'ai remis mon ego à sa place J'ai de la prestance, de l'aspirine et une crème hydratante Je ne ferai jamais de l'autocritique une politique Je suis d'une caste qui grimace en entendant les masses et en voyant leurs faces J'ai entendu crier très fort et j'ai continué vers le nord Aucune raison de faire volte-face Je veux demeurer en surface Le doigt dans l'œil Les mains sur les oreilles
6.
Mon lacet s'est pris dans la chaîne de ta bicyclette et puis toi T'as pris ton amour en exemple dans un magazine On s'est planté en même temps, à l'abri des autoroutes Le bruit des scies à chaîne annonçait encore L'arrivée imminente des grandes coupes J'ai baissé les bras quand t'as baissé les lumières et tes standards J'ai haussé les sourcils t'as haussé les épaules et tu m'as dit « Le pétrole est une ressource épuisable Et puis mon corps aussi » Quelque part cette nuit une rivière s'assèche Je me retourne dans le lit et soupire
7.
Vaux mieux rester dans le noir Brise les vitres, brise les miroirs Ferme les lumières, reste pas derrière Il reste tant de choses à faire Fouille les tiroirs C'est là que les riches Cachent les trésors Sors ce qui brille Ignore c'qu'on veut de toi Mets le feu Mets tout à l'envers Sers-toi un verre Sers-moi un verre Fais tout c'que tu veux Mets le feu Mets tout à l'envers Sers-toi un verre Sers-moi un verre Prends tout c'que tu veux Mets le feu Mets tout à l'envers Sers-toi un verre Sers-moi un verre
8.
02:31
Un comptoir vitrine, de friandises De mandarines et de cerises Et plusieurs centimètres carrés d'épiderme Font grandir quelques pousses dans nos jardins de l'aine Un petit jeu mécanique pour éviter la thérapie Une thérapie mécanique pratiquée aux dépens d'autrui Un chapelet de tragédies à gommer par les regards dociles Tout nu dans ta cour Salut Maria! Salut Maria! Reçois les suppliques de velours Salut Maria! Salut Maria! Retouches plastiques, profil statique Rhinoplastie, mammoplastie Les corps sont perfectibles des appâts sur la ligne Des vierges en mini-jupe qui pêchent et qui attendent un signe
9.
Tu aimes les garçons qui écrivent Des chansons pour te divertir Des garçons qui croient que tes soupirs sont des trésors, sont des trésors Tu aimes revenir à la maison Les yeux pleins de larmes qui brillent Tu aimes que le garçon t'abrie de ses bras, de ses bras Mais moi ça n'me dit plus rien d'être La couverte que tu laisses tomber au plancher Quand tu t'envoies en l'air PaPaPaPaPa! Garçon Un peu con Assez mignon Cheveux longs Pas trop Collection Vinyles rares Importation Obscur ici Mais au Japon Populaire T'envoies en l'air Quand garçon tout seul à la maison T'écris un succès sous la terre Stupeur, cris et satisfaction! Mais moi ça n'me dit plus rien d'être La couverte que tu laisses tomber au plancher Quand tu t'envoies en l'air PaPaPaPaPa!
10.
Stop! Petite Japonaise Stop! Tu cries dans mes oreilles Stop! Tu t'es prise au jeu Et tu ne t'arrêtes pas Mais tu repars demain Stop! Stop! Petite Japonaise Stop! Tu m'as mordu la main Stop! Tu joues selon tes règles Tu pleures derrière la porte Mais tu repars demain Stop! Go! Go! Go!
11.
Penses-tu à la même chose que moi? As-tu aussi envie de baisser les bras? Penses-tu à la même chose que moi? Ça n'a pas de sens de s'entêter comme ça Tu me fais toujours les mêmes poses Le temps rend tout ça bien morose On s'étend dans les draps seulement pour ne pas mourir seuls On se prend dans les bras et on croit qu'on n'aura jamais peur wo-ou-wo-ou-wo Je ne suis pas un cygne, un castor Je ne suis pas un poisson clown Je ne suis pas un manchot Non, je ne pense pas à demain Penses-tu à la même chose que moi? Ça n'a pas de sens de s'entêter comme ça Et le hasard règle les choses Il se charge des idées fausses Tu voudrais voir la vie en rose Mais la nature veut autre chose Étends-toi dans mes bras car ce soir au moins tu n'es pas seule wo-ou-wo-ou-wo Tu es une levrette aujourd'hui Mais une veuve noire demain
12.
- Crois-tu que les gens là-bas s'ennuient autant que nous? - Oui, je crois qu'ils s'ennuient autant que nous. - Et je le crois aussi. - Crois-tu que les gens applaudissent seulement parce qu'ils apprécient c'qu'ils entendent? - Pourquoi, tu t'en soucies? - Non, je ne m'en soucie pas. - Ah oui, vraiment? - Oui, vraiment. Mourir d'ennui ici Juste à vous regarder Juste à vous regarder Juste nous regarder PaPaDaPa...
13.
À la mer elle joue la séduction Elle fait tourner les regards des garçons Et sans broncher, elle tournera les talons Et rentrera toute seule à la maison Elle choisit l'amour au boudoir La philosophie reste sur le trottoir De grands gestes elle raconte ses histoires Pleines d'ivresse, de sexe et de miroirs Quand les gens sourient, elle les croient gentils Tout serait si beau si elle avait raison des fois Elle préfère l'agneau au mouton Elle vénère les doux et les mignons Elle voudrait sauver les blanchons Et manger sans payer l'addition Quand les gens sourient, elle les croient gentils Tout serait si beau si elle avait raison des fois Quand parfois elle rit pour rester polie Rien n'est pur et beau et tout est un mensonge, je vois Et quand moi je souris pour paraître gentil Tout me semble si faux quand je me mets au mensonge parfois Tout me semble si faux quand je me mets au mensonge parfois

about

Pa pa pa pa pa! Wou! Oooouh! Oooouh! Des refrains qui deviendront des hymnes instantanés, une montagne d’onomatopées: Panache, ça reste dans la tête et pour longtemps. Panache nous pousse à fredonner sans cesse des expressions telles que « le doigt dans l’œil, les mains sur les oreilles » ou encore « Stop! Petite Japonaise, stop! ». Tout d’abord né d’un défi d’insérer le plus de références intellectuelles dans un format de chanson pop, Panache arrive avec un album aux rythmes accrocheurs. Philippe Renault de Rue Frontenac ajoute: « Pour faire court, disons que Panache intègre de façon très adroite pop rétro et énergie punk, le tout livré en dynamique formule trio ».

Déjà au sommet des palmarès universitaires depuis le début de l’été 2010, le groupe mené par Carl-Éric Hudon et Benoît Fréchette met du pop dans son punk et y oppose des textes habiles et touffus de références aux films français que tu n’as même pas vus.

credits

released November 9, 2010

La musique est interprétée par:
Benoit Fréchette: voix, guitare électrique et acoustique, percussions et batterie sur Taureau
Carl-Éric Hudon: voix, basse, clavier, piano
David Arpin: batterie

L'enregistrement s'est fait dans la bonne humeur et l'odeur de pâtisserie et de café filtre au studio Vox et au studio de Vincent Blain. La prise de son et le mixage ont été patiemment accomplis par Vincent Blain. Le mastering a été efficacement complété par Harris Newman. La pochette a été conçue avec enthousiasme par Benoit Perreault & Laurence Biron. La réalisation a été une collaboration harmonieuse de Carl-Éric Hudon & Benoit Fréchette. L'album a été généreusement produit par Fruit et lancé sur étiquette Grosse Boîte.

Les paroles et musiques sont de Benoit Fréchette pour les pièces 3, 5, 7, 8, 10, 11, 13, de Carl-Éric Hudon pour les pièces 1, 4, 6, 9, 12, et de Jean-Philippe Fréchette pour la pièce 2.

license

all rights reserved

tags

about

PANACHE Montréal, Québec

Info COVID-19 - La boutique est ouverte, mais il se pourrait que les délais de livraison soient plus longs qu'à l'habitude. Tous les détails ici: boutique.daretocarerecords.com/pages/livraison

contact / help

Contact PANACHE

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account